Options pour toit plat

Comme aucun système de couverture ne convient à tous les bâtiments et à tous les besoins, il est conseillé de faire appel à un expert pour en évaluer tous les enjeux. La liste ci-dessous résume les principaux systèmes reconnus, disponibles et éprouvés au Québec.

Voir aussi plus bas notre TABLEAU COMPARATIF des principaux systèmes pour toit plat

TPO (Thermoplastique polyoléfine)

Membrane typiquement blanche, en rouleaux de 5 à 12 pieds (3,66 mètres) de largeur et renforcée de polyester, ce qui lui permet d’être fixée mécaniquement au toit à faible coût. Durable, esthétique et très réflective, de plus en plus populaire pour les toitures de type bassin et à très faible pente. Ses jonctions sont fusionnées avec de l’air très chaud.

toitures commerciales et industrielles

Bitume élastomère SBS

Membrane bitumineuse modifiée par des polymères pour améliorer ses propriétés. Robuste, esthétique et très populaire au Canada. Le fini granulé, offert dans une large palette de couleurs, sert de protection au bitume contre les rayons UV. Les deux couches de membrane sont fusionnées à l’aide de chalumeaux, la première étant collée ou fixée mécaniquement au toit.

toitures commerciales et industrielles

EPDM (caoutchouc synthétique)

Membrane blanche ou noire d’une durabilité inégalée dans l’industrie. Les jonctions collées nécessitent par contre une très grande minutie pour assurer une durée égale à celle de la membrane. La version blanche doit être collée, tandis que la noire peut être collée, lestée ou dans sa version avec renfort, fixée mécaniquement.

EPDM_blanc

Asphalte et gravier (multicouche)

Revêtement dit conventionnel, constitué de plusieurs épaisseurs de papier feutre noyées dans l’asphalte liquide. Une couche de gravier étendue à sa surface protège ce système des rayons UV, des écarts brusques de température et de la grêle. Ce système n’est pratiquement plus utilisé sur les grandes surfaces et est en perte de popularité, quelques règlements municipaux commençant même à l’interdire.

toitures commerciales et industrielles

PVC (Polychlorure de vinyle)

Membrane aux propriétés thermoplastiques très semblables à la membrane TPO. Esthétique et durable, malgré sa mauvaise réputation environnementale. Ses jonctions sont fusionnées de la même façon que la membrane TPO.

toitures commerciales et industrielles

Enduits et autres types de recouvrement

Polymères, bitume, silicone, acrylique, caoutchouc liquide, fibre de verre, polyuréa, etc. De nombreux produits sont offerts sur le marché mais très peu sont testés en profondeur et normalisés par l’industrie. Aussi, très peu de main d’œuvre spécialisée et de standards de pose sont disponibles, le risque étant de perdre l’expertise locale en utilisant une méthode trop marginale.

Tableau comparatif des principaux revêtements pour toit plat

Ce tableau représente une vue d'ensemble, présentée à titre indicatif seulement. Une infinité de variables peuvent modifier les informations qui y sont contenues, à utiliser avec pondération et discernement.

TYPE DE REVÊTEMENTDURÉE DE VIE MOYENNE (1)COÛT ANNUEL (2)PRIX À L' ACHAT (2)ROBUSTESSE (3)VERSATILITÉ (4)RÉFLECTIVITÉ (5)ÉCOLOGIQUE (6)
Membrane TPObonnetrès économiquefaiblemoyennebonnetrès bonne goodtrès bon
Membrane élastomèrebonnemoyenélevérobustetrès bonne goodmoyennefaible
Membrane EPDMbonne (1)économiqueélevémoyennebonnebonnebon
Asphalte et gravierfaibleélevéfaibletrès robuste reliablemauvaisefaibletrès faible
Membrane PVCbonneéconomiquemoyenmoyennebonnetrès bonne goodfaible
  1. La durée de vie est non seulement basée sur la durabilité du matériau lui-même mais aussi sur ses jonctions, par exemple la membrane EPDM elle-même est très durable mais ses jonctions collées le sont souvent moins que d’autres systèmes..
  2. La classification du prix est basée sur une petite surface (moins de 200 mètres carrés ou 2000 pieds carrés). Au-delà, les systèmes attachés mécaniquement sont de plus en plus économiques et ce, même comparés aux systèmes lestés.
  3. La robustesse comprend la résistance au feu, aux chocs, aux perforations, à la déchirure et aux éléments naturels.
  4. La versatilité tient compte de la facilité de l’installation en toute circonstance et de la facilité de modification ou réparation.
  5. La réflectivité dépendra beaucoup de l’efficacité du revêtement à s’auto-nettoyer.
  6. Ce classement de la valeur écologique d’un système n’est pas seulement basé sur sa recyclabilité puisque certains matériaux sont recyclables mais non-recyclés, comme l’élastomère au Québec. La durabilité affecte grandement cette valeur mais aussi la quantité d’énergie requise dans le cycle de vie du matériau.